P-au-P, [AlterPresse]

L’aide internationale au profit des populations sinistrées après les passages successifs des ouragans Gustav et Hanna commence à se manifester, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Après l’Espagne qui a envoyé, jeudi, un avion transportant de l’aide humanitaire à Port-au-Prince, c’est au tour des Etats-Unis d’Amérique et de la France de voler au secours des victimes.

La Suisse, quant à elle, a déjà annoncé une contribution de 1,15 million de francs (CHF) qui passera par sa la Direction du développement et de la coopération, la Croix Rouge suisse et le Programme alimentaire mondial (PAM).

En début de semaine, l’Allemagne a annoncé une aide de 200 mille euros en faveur d’Haïti et de Cuba, deux des pays des Caraïbes les plus affectés par Gustav et Hanna. Cette assistance permettra aux deux pays de secourir en urgence des gens ayant perdu leurs maisons suite au passage des deux cyclones. Elle doit aussi faciliter la distribution d’eau potable, d’aliments et de médicaments aux personnes affectées.

Les Etats-Unis d’Amérique ont envoyé, le jeudi 04 septembre, un stock de matériels du gouvernement américain, destiné à apporter une aide d’urgence aux personnes victimes des tempêtes Gustav et Hanna.

25 mille Haïtiens doivent bénéficier de ces matériels de secours, estimés à une valeur de 250,000 dollars américains et comprenant 5,000 sacs d’articles de toilette, 500 rouleaux de couvertures en plastique, des récipients d’eau et des boites de nourriture en conserve, précise un communiqué de l’Ambassade américaine à Port-au-Prince.

Un montant additionnel de 100,000 dollars américains a été accordé pour l’achat immédiat de lits, de moustiquaires, d’ustensiles de cuisine et d’autres articles pour les sinistrés ; ces articles seront utilisés au bénéfice de 10,000 personnes et seront acheminés par le biais de l’Organisation internationale de la migration (OIM).

Parallèlement, 5 personnes de la sécurité civile se trouvant à bord d’un navire de la marine nationale française sont dépêchées en Haïti pour procéder à une évaluation des dommages et de la réponse à y apporter. La frégate Ventose, un bâtiment équipé d’un hélicoptère de reconnaissance, a appareillé dans la nuit du 4 septembre de Santo-Domingo et se dirige vers Port au Prince où il devrait arriver dès le 6 septembre.

Ce bâtiment permettra de procéder à un survol des zones concernées afin de faire un bilan de la catastrophe et d’orienter l’aide vers les régions les plus touchées, selon un communiqué du Quai d’Orsay, le ministère français des affaires étrangères.

L’envoi de matériels d’aide humanitaire, pré-stockés en Martinique, est d’ores et déjà envisagé à l’issue de cette évaluation, indique le Quai d’Orsay.

Entre-temps, l’Union européenne a mobilisé, ce 5 septembre, deux millions d’euros supplémentaires pour venir en aide aux victimes du cyclone Hanna en Haïti. Ces fonds serviront à répondre aux besoins vitaux des personnes les plus vulnérables dans les départements géographiques frappés par l’ouragan.

Ce montant va s’ajouter aux 2 millions d’euros, annoncés le 1er septembre pour aider les pays des Caraïbes à répondre aux conséquences de l’ouragan Gustav.

Le dernier bilan partiel des dégâts causés par l’ouragan Hanna fait état d’au moins 136 personnes tuées, dont 102 dans le seul département de l’Artibonite (nord), la ville des Gonaïves enregistrant le plus grand nombre de victimes. Jeudi soir 04 septembre 2008, le Sénat haïtien a voté une résolution décrétant l’état d’urgence humanitaire en Haïti.

Cette résolution a été adoptée lors du vote de l’énoncé de politique générale de la première ministre Michèle Pierre-Louis, qui a finalement obtenu l’aval du parlement pour diriger le nouveau gouvernement.